L’obélisque inachevé – Assouan

Obélisque long d’une quarantaine de mètres, il a été abandonné dans son bloc de granit, après la taille de 3 côtés, du fait d’une fêlure apparue en son milieu. Son poids, s’il avait été achevé, est estimé à 1168 tonnes. Il aurait été le plus imposant obélisque de l’histoire de l’Egypte.

obélisque Egypte

obélisque Egypte

Pour dégager l’obélisque, des fentes étaient taillées, dans lesquelles étaient glissés des coins en bois, que l’on arrosait d’eau pour les faire gonfler et faire éclater la pierre.

Les faces étaient taillées avec des boules de dolorite.

obélisque Egypte

Un petit film, avant la visite de la carrière, présentait une théorie sur la manière antique de redresser devant les temples ces immenses blocs de pierre. Selon cette théorie, un énorme tas de bois, très solide, était dressé, en laissant uniquement un « trou » vertical au niveau de l’emplacement prévu de l’obélisque. Puis l’obélisque était hissé sur le tas de bois, en positionant sa base près de l’ouverture verticale. Ensuite, l’ouverture verticale était remplie de sable, et la base de l’obélisque positionnée dans le trou, que l’on vidait progressivement de son sable, pour faire descendre et se redresser l’obélisque, jusqu’à ce qu’il touche terre en position horizontale. Puis la structure en bois était démontée. Tada !

Les obélisques de l’Egypte antique sont éparpillés un peu partout dans le monde. C’est à Rome que l’on en trouve le plus.

Depuis le haut de la carrière, on aperçoit une nécropole.

obélisque Egypte