Anacortes

Samedi 20 octobre

Nous prenons la route, direction Anacortes, 1h30 de route vers le nord. Le ciel est gris et nuageux, mais il ne pleut que quelques gouttes.

Nous arrivons à Anacortes vers 16h. Nous allons réserver nos places sur la croisière « whales watch » du lendemain, puis décidons d’aller explorer les environs pour profiter de la lumière. Nous nous dirigeons vers un beau point de vue, où nous croisons deux amateurs de voitures télécommandées tout terrain, et un monsieur très gentil qui se propose de nous prendre en photo. Il nous recommande de dire « escargot » pour avoir un joli sourire… Efficace, je ne sais pas, mais nous avons remarqué qu’ « escargot » était un mot français très à la mode…

Anacortes

Anacortes

Nous sommes allés jusqu’à Deception Pass, où nous avions un superbe point de vue. La hauteur du pont était assez vertigineuse. Voir l’emplacement sur la carte ici (au sud d’Anacortes).

Anacortes

Anacortes

Quand nous revenons en ville, nous réservons une chambre à Anaco Bay Inn… Dans notre chambre, nous avons une cuisine, un living, et un chambre avec option fire place et couronne style funéraire (un peu bizarre). A l’accueil de la pension, on peut acheter des brosses à dents et des paquets de chips, ou bien louer un dvd pour 2 dollars. C’est très familial.

Anacortes

Anacortes

Puis, nous partons en quête d’un lieu où dîner. C’est alors que le ciel devient gris et jaune, et des trombes d’eau et de grêle s’abattent sur la ville.

Anacortes

Anacortes

Tout le monde court affolé en quête d’un abri. Notre choix se porte sur le restaurant de l’hôtel Majestic. Majestic, hou hou ! On nous accueille par un : « c’est pour dîner ou pour vous mettre à l’abri ? » Et en effet, le restaurant est bondé quand nous arrivons, l’ambiance est bon enfant… Certains dînent, d’autres lisent au coin du feu, des enfants dessinent sur des coins de table… Il faut dire que l’hôtel Majestic est à l’image de la ville : hors du temps, suranné,  rural, paisible et charmant… La ville est essentiellement constituée d’hôtels, fast food et boutiques d' »antiques ».

Anacortes

Bref, nous commandons différents plats : bisque de crabe, pétoncles de St Jacques, saumon fumé maison (rien à voir avec le saumon fumé habituel), et des pork ribs. Nous arrosons le tout d’une bière, la Macandjack, ce qui a un effet immédiat, sur nos organismes à jeun depuis le petit-déjeuner…

Entre la bisque et les ribs, apparaissent dans l’escalier de l’hôtel (que Geo avait face à lui), trois couples de jeunes gens en grande tenue de soirée, couleurs coordonnées par couple. Les parents mitraillent comme des foufous. Geo était absolument fasciné… Il s’est même mis à se faire des bois d’élan avec ses cheveux et la serveuse en a oublié de nous donner une fourchette pour les ribs. Nous nous sommes donc partagé une fourchette jusqu’à ce qu’elle reparaisse près de notre table. A la bonne franquette !

Nous finissons la journée dans le charmant Petite Wine bar & Bistro.

Anacortes

La carte est bien fournie en bières et vins en tous genres, notamment belges, français et allemands. Nous testons un délicieux crumble aux myrtilles maison. La jeune serveuse engage la conversation, ayant repéré que nous sommes français, car elle part visiter Nice en janvier. Mais, assommés de fatigue, nous partons rapidement nous coucher et nous endormons instantanément… à 22h !