Tombes des Nobles – Assouan

Au retour d’Abou Simbel, nous entreprenons de visiter les tombes des Nobles (des notables et hauts dignitaires de l’ancienne Egypte), sur l’autre rive, la rive Ouest, soit la rive des morts (comme à Louxor, la rive Est est la rive des vivants, la rive Ouest celle des morts). Les tombes se trouvent dans le coteau, sous le mausolée de Ali Ben el-Hawa, que l’on aperçoit tout en haut. Assouan
Nous traversons avec le ferry populaire, 1 livre par personne le passage, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre. Comme dans le métro du Caire, il est très facile d’échanger des regards de complicité avec les femmes du cru, surtout celles qui ont des petits enfants.

Nous hésitons à faire un tour en chameau, mais il est déjà tard, donc nous entreprenons de grimper à flanc de coteau vers les tombes.

Assouan

Nous devons nous faire ouvrir les entrées par les guides, qui ont leurs habitudes, et qui rechignent un peu à nous montrer l’ensemble des tombes ouvertes à la visite. Heureusement, Julian était déjà venu, et connait les tombes visitables. Nous sommes accompagnés par un anglais d’un certain âge, et trois jeunes allemands.

Assouan

Nous voyons de très beaux dessins polychromes.

Assouan

Assouan

Il semblerait que les poissons de l’époque aient été bigrement costauds…

Assouan

Les lieux sont un peu mystérieux…

Assouan

Assouan

Assouan

Pour aller d’une tombe à l’autre, il faut emprunter des petits sentiers,

Assouan

Assouan

d’où l’on a un très beau point de vue.

Assouan

Assouan

Assouan

Nous passons dans les vestiges d’une église copte, où notre jésus en lunettes de soleil est comme un poisson dans l’eau.

Assouan

Le guide est un peu facétieux, et fait mine de garder Anaëlle prisonnière…

Assouan

Puis veut absolument se faire prendre en photo avec nous.

Assouan

Pour récupérer un peu plus de pourboire. Nous n’avions rien contre lui donner un peu plus de sous que prévu, mais étions à sec de monnaie. Le change a été un problème endémique toute la semaine. Chaque fois qu’il fallait payer une entrée de temple, un restaurant, ou quoi que ce soit, il n’y avait JAMAIS de monnaie. Une vraie galère pour faire les comptes, quand on est 5. Donc penser à prévoir BEAUCOUP de petites coupures !